Racing Club Labourse : site officiel du club de foot de LABOURSE - footeo

football – Rc labourse

12 novembre 2015 - 13:06

Un club fidèle à certaines valeurs 

Depuis sa création, le RC Labourse ne cesse de promouvoir des valeurs qui ont tendance à disparaître dans le football moderne. Respect et amour du maillot ont encore un sens 

Bernard Mayeur

L'équipe première du RC Labourse.

Même si parfois les joueurs émigrent vers d’autres cieux, ils reviennent forcément un jour ou l’autre au bercail pour retrouver l’ambiance si familiale du club. Plus de la moitié de l’équipe première est ainsi composée de joueurs formés au club.   Créé en 1947, et après avoir évolué en championnat Ufolep, le RC Labourse intègre la Fédération française de football en 1970, sous l’impulsion de Claude Buisine. Le club a connu de grands entraîneurs, mais c’est sous l’ère de Raymond Petit que le RC Labourse a pris son envol en montant de quatre divisions.   Un club fragilisé À cause de problèmes internes et par manque de moyens, le club laboursois est fragilisé en 2009. Il ne possède plus d’arbitre et de nombreux joueurs sont partis. « On s’est retrouvé avec quatre gamins aux entraînements. Il a fallu se retrousser les manches pour relancer le club », explique Fabrice Vandeginste, président élu en 2009. Jean-Marc Havez, en provenance de Vermelles, a alors repris les commandes de l’équipe première et le club s’est structuré. Il a progressivement repris des couleurs puisque l’effectif est passé de 120 à 250 licenciés. Son équipe première a fait les beaux jours de la promotion excellence jusqu’à la saison dernière. Sans trop comprendre les raisons, le RC Labourse est descendu. Fin de cycle, il fallait du sang neuf. L’arrivée de Kevin Havez, fils du précédent entraîneur, a redynamisé l’équipe. Bonne pioche, puisque depuis le début de saison, l’équipe n’a enregistré qu’une défaite et se situe dans le trio de tête du championnat de première division de district Artois. Pour le président, l’objectif est la montée : « C’est une nécessité. L’équipe première représente l’image du club. Une bonne image draine du public et permet de garder les jeunes. »   La création d’une école de football labellisée en projet Avec un budget de 68 000 euros dont 17 000 euros de subvention municipale, il n’y a pas de miracle. La formation est un atout. Le club compte sur ses jeunes pour construire un avenir serein. Un encadrement technique, des équipements de qualité et l’ambiance familiale permettent aux jeunes de s’épanouir et de progresser. Le président envisage de créer une école de football labellisée.   Dans cette optique, les éducateurs sont en train de passer leurs diplômes. Il a bien compris que pour garder les jeunes, « il faut les former et leur donner l’occasion de s’exprimer sur le terrain. C’est l’enjeu des prochaines années ». «On s’est retrouvé avec quatre gamins aux entraînements. Il a fallu  se retrousser les manches pour relancer le club.»   l'avenir de l'artois

Commentaires

  • frederic lukaszczyk
    15 décembre

    Frederic Lukaszczyk

    Supporter

    33 ans

Tous les tournois